Le témoignage vidéo du maire d'un village de Camargue équipé de 16 bornes anti-moustique

Chez Qista, nos clients sont heureux et le font savoir !
“Aujourd’hui, on revit” - Des Solutions Anti-Moustique pour la Commune du Sambuc

Le village du Sambuc, situé au coeur du Parc Naturel Régional de Camargue, est le village pilote qui a permis de tester à grande échelle la solution de démoustication sans insecticide QISTA (en partenariat avec le Centre de Recherche de la Tour du Valat)

 

Philippe Martinez, vous avez choisi de faire confiance à QISTA pour lutter contre la prolifération des moustiques dans votre village, pouvez vous nous en dire plus ?

“Vous êtes dans un village qui s’appelle Le Sambuc, au coeur du Parc Naturel Régional de Camargue, dans la commune d’Arles.

Je suis le représentant du Maire, ici dans ce village. Un village de 350 habitants agglomérés, 500 habitants avec les masses alentours - les propriétés agricoles. En 2015 la société QISTA a installé 11 bornes anti-moustique. En 2016, on en a mis 5 de plus.

Donc le village du Sambuc est équipé de 16 bornes anti moustique, qui stratégiquement ont été installées dans des endroits où il y a surtout de la population, et notamment des enfants.

La machine anti moustique QISTA, n’impacte pas l’environnement. Zéro impact sur l’environnement, du fait qu’elle ne libère aucun produit chimique, uniquement du CO2 recyclé et une phéromone qui est une huile essentielle.

Donc, n’importe qui peut s’approcher de la machine. Un enfant peut s’approcher de la machine ; il ne risque absolument rien.

Aujourd’hui on peut considérer que la machine enlève à peu près 80% de la nuisance. Et ça, c’est validé par les chercheurs de la station biologique qui travaillent justement sur la perception de la population, dans ce village test. Ce village éprouvette qu’est Le Sambuc.”

QISTA en quelques mots ?

“Intelligence, Innovation, Environnement, Génération future, Esprit d’entreprise

Je peux dire qu’à titre personnel, mes amis reviennent chez moi le soir pour un repas ou un apéritif, ce qu’ils ne faisaient pas avant, parce qu’on ne pouvait pas dîner en terrasse, parce qu’on se faisait dévorer. Aujourd’hui, on revit”.

Merci  Philippe Martinez pour ce témoignage convainquant qui inspire déjà d’autres municipalités comme au Québec avec  l’implantation des bornes Qista à Saint-Martin-de-Kamouraska

En savoir plus sur le village du Sambuc

 

Nuisances de confort pour vos administrés et touristes, propagation de maladies, les moustiques dont le moustique tigre sont un véritable problème pour les villes et villages. Avec la solution anti-moustique de Qista, vous luttez durablement et efficacement contre la gêne et les risques occasionnés par les moustiques, sans danger pour les populations et les écosystèmes.

Solution Anti Moustique pour les Professionnels

 

 

Transcription intégrale du témoignage vidéo :

"Vous êtes dans un village qui s’appelle le Sambuc, au coeur du Parc Naturel Régional de Camargue, dans la commune d’Arles. Je suis le représentant du maire, ici, dans ce village de 350 habitants agglomérés, 500 habitants avec les mas alentours, les propriétés agricoles.

En 2015 Qista a installé 11 bornes anti moustiques. En 2016 on en a mis 5 de plus, donc le village du Sambuc est équipé de 16 bornes qui stratégiquement ont été installées dans des endroits où il y a surtout de la population et notamment des enfants. 

La machine Qista n’impacte pas l’environnement, zéro impact sur l’environnement, du fait qu’elle ne libère aucun produit chimique, uniquement du CO2 recyclé, et une phéromone qui est une huile essentielle. Donc n’importe qui peut s’approcher de la machine, un enfant peut s’approcher, il ne risque absolument rien. 

Aujourd’hui on peut considérer que la machine enlève, à peu près, 80% de la nuisance. Et ça c’est validé par les chercheurs de la station biologique qui travaillent sur la perception de la population, dans ce village test qu’est le Sambuc.

Intelligence, innovation, environnement, générations futures, esprit d’entreprise.

Je peux dire que, à titre personnel, mes amis reviennent chez moi le soir pour un repas ou pour un apéritif, ce qu’ils ne faisaient pas avant… Parce qu’on ne pouvait pas diner en terrasse, on se faisait dévorer. Aujourd’hui, on revit."

Envoyer le commentaire

  • (will not be displayed)

* Champs obligatoires

« Retour

Actualités

Veuillez patienter...

Le produit a été ajouté à votre panier.


Voir le panier

Le produit a été supprimé du panier.


Voir le panier