Image

Article

Invasion de moustiques : quels enjeux et solutions pour les professionnels ?

Reconnaissable à ses rayures noires et blanches, le moustique tigre est aujourd’hui présent dans 67 départements. Arrivée en France en 2004, cette espèce est extrêmement invasive. Il suffit d’un peu d’eau pour que la femelle y ponde des centaines d’œufs chaque jour, eux-mêmes résistants à des conditions extrêmes. Humidité et chaleur, ce type de météo est idéal pour l’espèce. De plus, les œufs de moustique sont plus résistants à des basses températures que les autres espèces. C’est pourquoi leur prolifération est accélérée par temps orageux.

Le moustique tigre à l’assaut des littoraux

Le moustique tigre est fortement représenté dans le quart sud-est, où il a été détecté pour la première fois en France. En raison de la situation économique, les vacances au sein de l’hexagone étaient particulièrement populaires durant l’été 2022. Le littoral est ressorti grand favori des français. Selon une étude de PAP vacances, le nombre de voyageurs a augmenté de 23% pour la région PACA, et de 20% pour l’Occitanie.

Historiquement parmi les premières régions touchées par l’invasion du moustique tigre, elles restent aujourd’hui celles où l’espèce est la plus représentée. Dans les secteurs du tourisme et de la restauration, les impacts de ces nuisances ont été très forts.

L’impact des attaques de moustique sur le tourisme et la restauration

Destinations favorites des français, les villes du sud de la France ont été fortement impactées par les nuisances. Lors des vacances, il est particulièrement difficile de se protéger des moustiques. Chez soi, nous avons les moustiquaires, prises anti moustiques, spirales anti moustique, etc. Cependant, en terrasse de restaurant ou en camping, nous sommes vulnérables aux attaques de moustiques. Certaines personnes sont d’autant plus sensibles : enfants et nourrissons, personnes allergiques aux produits anti moustique à appliquer localement.

Pour les cafés et restaurants, les terrasses ont été la cible de nuées de moustiques. Les clients écourtaient leur repas, en partant parfois après un simple apéritif. Le constat est le même pour les campings et hôtels, notamment au Grau du Roi et en Camargue. Plus qu’un simple repas, les vacanciers sont parfois allés jusqu’à écourter leurs vacances, plutôt que de les passer enfermés dans leur hébergement.

Ces attaques de moustique ont un impact direct sur le chiffre d’affaires des professionnels. Le manque à gagner est considérable. Mais alors, comment agir sur un facteur naturel ?

Les solutions anti moustique pour les professionnels

Moustiquaires, spray répulsif, prises anti moustique, spirales, les solutions traditionnelles que nous pouvons mettre en place à domicile sont pas ou peu adaptées en vacances.

Pour les restaurants, certaines astuces anti moustique sont incompatibles avec le confort des clients pour apprécier leur repas. Pour les métiers de bouche, utiliser une solution qui impacte le gout et l’odorat détériore l’expérience du client. Les spirales anti moustique à bruler présentent, en plus de l’odeur, des dangers pour les voies pulmonaires, et des risques d’incendies et de brulures. L’utilisation de sprays anti moustiques présente également une forte odeur, et un gout désagréable si les doigts sont portés à la bouche après avoir été en contact avec le produit. Les sprays sont également à éviter sur les enfants de moins de 6 ans, qui n’échappent pourtant pas aux attaques des nuées de moustiques.

Pour les campings, gites et hébergements de plein air, la principale contrainte est la surface à protéger. Ceci est souvent couplé à la présence de piscines et bassins, endroits prisés par les moustiques femelles pour y pondre leurs œufs. Pour les grands espaces, la solution la plus utilisée est l’épandage par avion de larvicides dans les zones humides. Le traitement par épandage a également ses limites. Trop utilisé, il devient inefficace car l’espèce s’accoutume et devient résistante aux insecticides utilisés. De plus, il n’est efficace que sur une étape du cycle de vie du moustique : les larves. Les moustiques adultes et les œufs ne sont donc pas touchés, et continuent de proliférer.

La borne anti moustique, une solution efficace pour les professionnels

Face à ces contraintes, la borne anti moustiques Qista se place en solution optimale. La borne fonctionne avec une bonbonne de CO2 recyclé, et des leurres qui attirent les moustiques en reproduisant les odeurs corporelles que ceux-ci recherchent. Les leurres sont adaptés selon le type de moustique présent : moustique tigre ou moustique commun. Pensant venir piquer un être humain, la femelle moustique s'approche de la borne anti moustique et se retrouve aspirée dans le filet de capture. Ceci empêche ainsi la ponte et la prolifération des moustiques. Au lieu d’agir sur les larves des moustiques, comme l’épandage, la borne rompt le cycle de reproduction en amont. Implantée avant l’été, la borne permet de protéger la clientèle durant toute la saison, en réduisant la population des moustiques. Elle protège ainsi toute la famille, et ne nécessite pas de contact avec la peau. Les produits utilisés ne présentent pas de risques d’intoxication pour les humains ou animaux, et protègent également l’écosystème environnant grâce à la technologie de capture sélective. Installées en réseaux, plusieurs bornes peuvent créer une zone de protection de plus de 500 mètres carrés. Les bornes peuvent être contrôlées directement depuis un smartphone. La maintenance peut être réalisée intégralement par Qista. 

Veuillez patienter...

Le produit a été ajouté à votre panier.


Voir le panier

Le produit a été supprimé du panier.


Voir le panier

Veuillez patienter...

Le produit a été ajouté à votre panier.


Voir le panier

Le produit a été supprimé du panier.


Voir le panier